Objectifs

Le.a diplômé.e est formé.e pour des métiers s’inscrivant dans l’industrie et la recherche touchant au secteur de la chimie séparative, des matériaux et des procédés relevant notamment du secteur nucléaire (cycle du combustible, fonctionnement des réacteurs, radioprotection et de la sûreté, gestion des déchets, décontamination et démantèlement) ou du recyclage de métaux stratégiques (chimie extractive et séparative, retraitement).

Le contenu pédagogique de cette formation est intégré sur les deux années, avec une acquisition progressive des connaissances dans les différentes disciplines et un enchaînement chronologique précis des unités d’enseignements permettant de proposer un enseignement spécialisé et multidisciplinaire de haut niveau. Il s’agit ainsi d’acquérir des connaissances scientifiques et techniques ainsi que des méthodes de travail et des outils de communication.

Savoir-faire et compétences

A l’issue de cette formation, le.a diplômé.e disposera des compétences scientifiques et techniques lui permettant de :

  • Reconnaître les enjeux liés à l’amont du cycle du combustible, notamment ceux relevant de la chimie extractive et séparative, du traitement des minerais et de remédiation des sites exploités et/ou pollués
  • Connaître les différentes législations encadrant le domaine du nucléaire aussi bien en termes de radioprotection, de contrôle, de sûreté, que de gestion des déchets
  • Etre capable d’appréhender les propriétés chimiques des radioéléments et des radionucléides, et d’aborder les facteurs d’échelle associés à l’échelle des traces (chimie à l’échelle des indicateurs et chimie environnementale)
  • Etre capable d’utiliser les modèles simples pour évaluer les performances d’un procédé de séparation de métaux stratégiques
  • Etre capable d’appréhender le cycle de vie d’un matériau en regard des propriétés visées dans des conditions d’usage
  • Maîtriser les outils de communication scientifique et technique

A l’issue de cette formation, le.a diplômé.e disposera des connaissances et de savoir-faire disciplinaires et interdisciplinaires en: radiochimie, analyse des radioéléments, cycle du combustible, retraitement, procédés d’extraction et de séparation de métaux stratégiques, gestion de l’entreposage et du stockage de déchets, chimie des matériaux (élaboration, structure, propriétés), matériaux combustibles et matrices de confinement des déchets, sûreté nucléaire et radioprotection, assainissement, démantèlement des installations nucléaires, et remédiation de sols pollués.

Organisation

Le Master se déroule sur 4 semestres de 30 ECTS chacun, conformément au système européen. Chaque unité d’enseignement fait l’objet d’un contrôle: soit sous forme d’un examen écrit terminal, soit sous forme d’un contrôle continu, soit sous forme d’un travail de synthèse écrit et d’un exposé oral pour certaines unités d’enseignement professionnalisantes. Ces unités d’enseignement sont compensables entre elles. Une moyenne supérieure ou égale à 10/20 pour l’ensemble du semestre est requise pour sa validation. Les semestres ne sont pas compensables entre eux.

  • M1 – Semestre 1 : Projet professionnels – Suivi de projets (8 ECTS)
  • M1 – Semestre 2 : Communication et insertion professionnelle (2 ECTS)
  • M1 – Semestre 2 : Stage en laboratoire ou en entreprise de 2 à 4 mois précédé d’un rapport bibliographique (10 ECTS)
  • M2 – Semestre 3 : Management de projet – Droit de l’entreprise – Innovation et propriété intellectuelle (4 ECTS)
  • M2 – Semestre 4 : Projet bibliographique / Information Scientifique (3 ECTS)
  • M2 – Semestre 4 : Stage en laboratoire ou en entreprise de 4 à 6 mois (25 ECTS)

Pré-requis

Accès en M1 : sélection sur dossier. Titulaire d’une Licence mention Chimie, Chimie physique, Génie des procédés ou équivalent. Validation des acquis de l’expérience par un jury pour les autres licences scientifiques

Accès en M2 : sélection sur dossier. Titulaire d’un Master 1 mention Chimie, Chimie physique, Génie des procédés ou équivalent. Validation des acquis de l’expérience par un jury pour les autres masters scientifiques

Compétences en chimie ou en chimie physique

  • Compétences en chimie des solutions et en chimie des matériaux
  • La maîtrise de la langue française constitue un atout supplémentaire pour les étudiants étrangers

Poursuite d’études

Thèse de doctorat ou master pour l’acquisition d’une double compétence

Passerelles : admission sur dossier en Master 2 pour les candidats justifiant d’un niveau de Master 1 en chimie ou d’une formation équivalente

Réorientations : réorientation possible à l’issue de l’année de Master 1

Insertion professionnelle

  • Chimie pour le Nucléaire (amont et aval du cycle du combustible, gestion des déchets, opérations de décontamination et de démantèlement)
  • Chimie extractive et séparative, chimie pour le retraitement et le recyclage de métaux stratégiques
  • Energie, environnement, chimie
  • Chimie des matériaux et chimie des procédés
  • Ingénieur chimiste, chimiste des matériaux, ou chimiste des procédés en charge de la production, de l’analyse, du contrôle qualité ou de la gestion de projets
  • Ingénieur R&D en bureau d’études ou dans l’industrie nucléaire, dans l’industrie du recyclage ou dans l’environnement
  • Chercheur / ingénieur R&D ou de recherche (à l’issue d’un doctorat auquel prépare cette formation) : conduite d’études scientifiques et mise en place de projets technologiques
Candidature

Communication : Jerzy Zajac et Umit B. Demirci
Webmestre : Umit B. Demirci